Séminaire de recherche interdisciplinaire du RéFRI 2020-2021

Date : Jeudi de 16h30 à 18h de façon bimestrielle.

Lieu : Les séminaire auront lieu en visioconférence. Vous pouvez y accéder via ce lien: https://us02web.zoom.us/j/89823898268 (mot de passe : 456546)

Programme 2020-2021

Séance 1 : jeudi 26 novembre 2020 de 16h30 à 18h

Gabrielle Houbre (maîtresse de conférence en histoire, CERILAC, Université de Paris) : « Les deux vies d’Abel Barbin, né Adélaide Herculine (1838-1868) ».

Séance 2 : jeudi 14 janvier 2021 de 16h30 à 18h

Audrey Boisgontier (doctorante en droit, CREDOF, Paris 10) : « Bicatégorisation et intersexuation : la binarité sexuée comme obstacle au respect du droit à l’intégrité physique des personnes intersexes ».

Gaëlle Larrieu (doctorante en sociologie, OSC, Sciences Po) : « Gérer des savoirs inconfortables : ce que les parents disent et ne disent pas à leurs enfants à propos de leurs variations du développement sexuel ».

Séance 3 : jeudi 25 février 2021 de 16h30 à 18h

Audrey Aegerter (doctorante en sciences politiques et sociales, AGS, Université Libre de Bruxelles) : « De collaboration à opposition ; la traduction des droits des personnes intersexes entre 2006 et 2015 ».

Séance 4 : jeudi 1 avril 2021 de 16h30 à 18h

Michal Raz (docteure en sociologie, IRIS, ATER-EHESS) : « La production des évidences sur l’intersexuation. Savoirs et pratiques médicales autour de l’hyperplasie congénitale des surrénales (France, 1950-2018) ».

Anton Serdeczny (docteur en histoire, EPHE) : « Au prisme d’un mot : valeurs culturelles de “l’hermaphrodite” (France, XVIII-XIXe siècles) ».

Séance 5 : vendredi 7 mai 2021 de 16h30 à 18h

Koukiyoani Koutiangba (doctorante en anthropologie, LAM, Université de Bordeaux) : « Eux ça va, mais c’est un vrai problème : les personnes intersexes à l’épreuve des tensions entre sexe et genre au Burkina Faso ».

Loé Petit (doctorant·e en sciences politiques, LEGS, Paris 8) : « L’émergence de la cause intersexe comme thématique publique en France ».

Séance 6 : jeudi 17 juin 2021 de 16h30 à 18h

Marie Kill (doctorante en philosophie, Université de Liège) : « Repenser l’intersexuation à l’épreuve de la troisième révision de la loi de bioéthique (2018-2020) ».

Magali Le Mens (docteure en histoire de l’art, Université de Genève) : « Poursuivre les recherches ».


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search